Agenda des prochaines semaines du PCDN

Le samedi 12 janvier à 10h au centre culturel à Barvaux (Maison Legros)
La chouette chevêche Athéna : que faire pour la sauvegarder ? Depuis 2012, un petit groupe d’ornithologues travaillent bénévolement pour la protection de la chouette chevêche en Famenne.
Son objectif est de sauvegarder les habitats encore favorables à cet oiseau, dont le statut de conservation devient de plus en plus précaire un peu partout en Europe.
Les moyens pour y parvenir consistent à installer des nichoirs spécifiques à l’espèce ainsi que, notamment, d’essayer de replanter des saules à tailler en têtards, dans les campagnes.
La participation est gratuite.

 

Continuer la lecture de Agenda des prochaines semaines du PCDN

Riparia

Depuis janvier 2009 et jusque fin 2012, le contrat de rivière est opérateur
du projet RIPARIA, un des 5 projets du Groupe d’Action Locale (GAL) “Pays de l’Ourthe” (Communes de Durbuy, Hotton, Rendeux, La Roche, Houffalize, Manhay et Erezée).

Le projet est construit autour de deux objectifs :
1)  La restauration des berges érodées par le pâturage du bétail (information et accompagnement des
exploitants agricoles).
2)  La restauration de la biodiversité des berges colonisées par la balsamine de
l’Himalaya et la berce du Caucase.

Des aides concrètes pour les
agriculteurs

A l’heure actuelle, quatre agriculteurs ont aménagé leurs prairies pour l’abreuvement du bétail.
Neuf pompes à museau et une pompe éolienne ont été installées dans des prairies
situées le long de l’Ourthe de Monville à Maboge.
D’autres sites seront aménagés début 2010 avant la mise en pâturage du bétail.
Ces installations sont actuellement entièrement financées par le Life Loutre,
les agriculteurs s’engageant simplement à les maintenir et les entretenir.
Tout au long du projet, les agriculteurs partenaires sont également accompagnés
pour introduire des dossiers de demandes d’aides dans le cadre des mesures agri-environnementales.
Un appui à la campagne de lutte contre les plantes invasives

La campagne de lutte contre la balsamine de
l’Himalaya et la berce du Caucase vient de se terminer.
Le projet RIPARIA a permis le financement de la
gestion de plus de 50 km de cours d’eau pour la balsamine et plus de 40 km
pour la berce (travaux réalisés par entreprises). La campagne 2009 fut une
réussite grâce à l’implication de nombreux partenaires du contrat de rivière
(communes, gestionnaires de cours d’eau, DNF, LIFE loutre, Camp militaire de Marche…) et ce afin de couvrir un territoire bien plus large que celui du GAL. Au total, près de 200 km de cours d’eau ont été gérés pour la berce et plus de 230 km pour la balsamine

Le damier de la succise

Le damier de la succise, une des 3 espèces visée par le projet, (photo : JS Rouseau-Piot)

Gracieux, léger, fragile,… qui ne s’est jamais émerveillé du vol hésitant d’un papillon ? Et pourtant, près de la moitié de nos espèces de papillons du jour sont en régression et menacés de disparaître dans un futur plus ou moins proche ! La Commission européenne a dressé la liste rouge  des espèces devant être prioritairement ciblées dans les programmes de conservation. Natagora et la Région wallonne ont donc décidé de mettre en place un projet qui permettra de restaurer les habitats des trois espèces prioritaires que nous retrouvons en Région wallonne. C’est ainsi que 540 hectares d’habitats devront être restauré à  partir de 2009 jusqu’en 2014. Cinq années de travaux intensifs dans différentes zones de wallonnie qui permettront, espérons-le, de stabiliser les populations de ces trois papillons, sans compter toutes les autres espèces animales et végétales qui en profiteront !

ppt du projet life papillons présenté au PCDN de Durbuy

8 Mo

Le « life » Hélianthème

Quelques 150 hectares de pelouses sèches ou de rochers à  restaurer en l’espace de 5 ans. Tel est le défi du projet LIFE: 5 années pour débroussailler, déboiser, faucher des espaces jadis ouverts.

5 années pour mettre en place une gestion récurrente des sites grâce au pâturage ovin. 5 années encore pour sensibiliser le public à  cet univers fascinant que sont les pelouses sèches. Un patrimoine naturel et culturel qui sortira bientôt de l’oubli !

Le dossier  se trouve ici

Les réserves naturelles

Les pcdn ont, dans leurs objets, les réserves naturelles

Extrait de biodiversite.wallonie.be:  Le PCDN est centré sur 2 objectifs :

  • La réalisation de projets (mares dans les écoles, vergers, haies, mesures agri-environnementales avec les agriculteurs, jardins naturels chez les particuliers, le maintien et la gestion des réserves naturelles, les opérations « combles et clochers » et « bords de routes »,…).
  • La sensibilisation continue de l’ensemble de la population.

Le PCDN de Durbuy peut vous aider à monter un projet de réserve naturelle ou de zone protégée.

Villages et prairies fleuries

Le pcdn peut vous aider à fleurir un coin de votre village ou de votre quartier.
Pour cela, il faut

  • Un groupe de citoyens
  • Un lieu public à fleurir
  • Un projet réalisable par les citoyens et/ou en collaboration avec la commune
  • Un suivi par les citoyens

 

IMG_20160719_112416166

Différents exemples existent déjà dont le monument aux morts de Grandhan.
La pierre a été grattée puis nettoyée au karcher.
La terre a été fournie par le pcdn et placée par le collectif citoyen.
Les plants ont été pour une  partie fournis par le pcdn et le solde par le service espace vert de Durbuy.
Idem pour les copeaux.
L’ensemble a été placé par le collectif citoyen.
Le collectif entretient, désherbe les parterres, remplace les plants manquants .etc
L’ensemble a été réalisé en bonne entente avec la commune et les services concernés.

 

Voici le monument avant travaux

DSCN2039

Le PCDN, un coup de pouce à la nature